Organisation et Technologies

Processus et Digital imbrications, enjeux

La crise du COVID a accéléré la transformation numérique dans tous les domaines. Les responsables métiers et DSI ont également compris que cette évolution passe inexorablement par l’automatisation de leurs processus, dans une ère où le distanciel, l’échange de données numériques deviennent incontournables.
Mais comment procéder ? Quels sont les écueils à éviter ? L’automatisation de bout en bout est-elle l’unique solution ?
Au sein de cet environnement complexe et hétérogène, le rôle du Digital Process Automation (automatisation digitale des processus) est clé par l’orchestration des différents services et systèmes.

Processus et entreprise numérique

Il est toujours complexe d’aligner les nouvelles technologies et les projets informatiques afférents, avec les stratégies organisationnelles de type processus.
C’est un nouveau challenge qui se pose aux entreprises.
La Caisse d’Epargne Ile-de-France (Ceidf) l’a récemment relevé alors qu’elle mettait en place son projet « Entreprise numérique ».
La rédaction de Transversus a voulu rencontrer les directeurs à l’initiative de ce projet afin qu’ils nous racontent cette dynamique.

Auteurs:
Sin-Chan Roland, Coulon Olivier, Capron Christophe, Bugnon Jean-Marc  12 pages   Parution: Transversus n°4

Processus et Innovation

Les 9 e Rencontres du Club des Pilotes de Processus se sont penchées sur le thème des processus et de l’innovation.
Des experts de plusieurs secteurs sont venus exprimer des points de vue, ont témoigné de l’état de l’art
dans leur domaine.
La direction de Transversus a choisi quatre apports,  dont elle présente ici des synthèses.

Innovation digitale et grande distribution    par Séverine Latarse
Médecine et Innovation                                     par Dominique Pierre
Normes et Innovation                                        par Jean-Marie Reilhac
L’innovation dans l’industriel                          par Téma Benhalima-Bouville

Rédacteur: Direction de la rédaction: Jean-François David  &  Hervé Guyader   28  pages

Processus, changement et technologie

Au cours d’échanges multidisciplinaires, des acteurs managériaux du changement en entreprise, des enseignants, des consultants dont c’est la pratique et quelques visionnaires ont apporté leurs points de vue, leurs analyses, leurs témoignages.
Mais changement ne peut se prévoir, encore moins se maîtriser, on ne peut le voir que quand il a eu lieu !
Vouloir un changement, c’est en général vouloir passer d’une situation A à une situation B. Mais on ne possède pas en général les instruments du monde B, on est enfermé dans les paradigmes du monde A, donc en général incapables de changer.
Il faut alors aller chercher les bruits faibles, les expérimentations novatrices avancées, les idées nouvelles pour se donner une chance de trouver les instruments du changement.
Les intervenants1 de ces Rencontres ont apporté leurs expériences, leurs difficultés, leurs idées novatrices, leurs nouvelles pratiques. Cet article vise à synthétiser ces apports, sous des angles qui ont émergé dans toutes les contributions: facteurs du changement, processus, technologies, aspects humains.

Intervenants: Jérôme Bergeret, Jérôme Cazes, Jean-Pierre Corniou, Pierre Girault, Hervé de Kerdrel,  Charles-Henri Russon, Victor Waknine      8 pages   Parution: Transversus n°5

RGPD Passer à l’acte, quelques enjeux…

La promulgation du RGPD suppose d’examiner certaines tensions que cette loi, indispensable pour nos libertés individuelles, a générées, d’abord, la tension entre une loi qui amène des droits pour les citoyens et son impact dans les processus, ensuite ses implications dans les prises de conscience pour les entreprises.

Il faut réfléchir enfin aux aspects géopolitiques du problème, montrant que la législation sur les données personnelles pourrait être au fond un jeu de dupes dans la compétition mondiale.
Ces interrogations rebouclent sur le sujet de la gestion des processus dans les entreprises au niveau mondialisé et sur la gestion des données par des pays et sur des continents juridiquement disjoints aujourd’hui.

Auteur: Alain Garnier        10 pages    Parution: Transversus n°15

Robotic process automation : une dynamique en marche

Le robotic process automation (RPA) vise à automatiser les tâches et les processus ainsi qu’à améliorer le cadre de travail des employés.
Aux USA, on recourt au RPA plutôt en vue de baisser les coûts de main-d’œuvre.
Technologie récente, le RPA peut quelquefois susciter des discours trop optimistes.
Le RPA s’inscrit dans une suite de méthodes et de technologies cherchant  à atteindre des buts similaires, mais il profite d’un contexte de transformation digitale favorable. Il est une solution d’intégration agile homme-machine.
En s’appuyant sur les outils et les pratiques des opérateurs, il automatise précisément leurs processus.
Pour le mettre en place, il est indispensable que métiers et informatique collaborent.

Auteurs: Patrick Lemare   Pierre Col      7 pages     Parution: Transversus n°14

Transformation digitale : convertir l’ambition en action

La révolution digitale, qui met en ébullition toutes les économies, constitue une sorte de troisième révolution industrielle pour nos sociétés. Peu de modèles ont été proposés pour faciliter ou éclairer la compréhension et le pilotage de la transformation digitale des entreprises.
C’est le rôle de la roadmap digitale présentée ici.
A des degrés divers, la transformation digitale est en cours dans les entreprises. Elle a souvent commencé par le parcours client et l’amélioration de l’existant en vue d’atteindre une omnicanalité.
Les craintes d’une auto-cannibalisation et la remise en cause des business models en constituent les principaux freins.
Cette transformation devient nécessaire afin de répondre aux nouvelles exigences et aux changements de comportements des clients et des collaborateurs. La relation client est devenue une priorité revue et les enjeux RH sont de taille. L’entreprise doit à la fois former son personnel, mais aussi s’adapter aux innovations constantes des technologies.
Pour ce faire, l’implication de la direction, ainsi que le rôle de la DSI et de la DRH sont majeurs.

Auteur: Jilani Djellalil   10 pages   Parution: Transversus n°10

Transformation digitale : devenir la plateforme de son écosystème

L’histoire récente des grandes entreprises montre tout l’intérêt de devenir la plateforme de leurs écosystèmes, pour mieux servir leurs marchés et fidéliser leurs clients en leur offrant tous les services à valeur ajoutée possibles, de bout en bout. Ceci oblige à mieux connecter différents partenaires, à nouer des alliances synergétiques. Ceci amène très souvent à une reconfiguration du jeu concurrentiel, ouvrant de nouvelles opportunités.

L’esprit de plateforme implique des transformations internes profondes au delà de la transformation digitale, indispensable, voire urgente. De profondes mutations du mode de management sont à faire, pour aller vers des systèmes de décision plus courts, pour tirer tout le potentiel et créer la pleine satisfaction des acteurs internes.
Et l’innovation se doit d’être au rendez-vous, avec les méthodes la favorisant.

Auteur: Olivier Gervaise    10 pages     Parution; Transversus n°15

TRANSVERSUS n°17

Quelle confiance pouvons-nous  prêter aux interfaces, les écrans de nos consciences?
Que font-elles de ces informations ? Que cherchent-elles à savoir de nous ? Ne jouent-elles pas un rôle dans nos représentations ? Ne sont-elles pas des biais qui altèrent ces représentations ?
Est-ce que nous nous en rendons compte ? Qui les installent dans nos machines, les imposent dans nos organisations ? Quels  enjeux techniques et philosophiques font-elles naître ?

Ce n° de TRANSVERSUS examine les interfaces dans tous leurs états. Interfaces humaines et artificielles, le rôle des sens, du visuel, de la parole, la confiance et ses biais, nos interfaces organisationnelles, dans nos entreprises d’aujourd’hui et de demain, 4.0 ou libérées.

Direction de la rédaction: Jean-François David  &  Hervé Guyader      107 pages

 

TRANSVERSUS n°13

Vers de nouvelles organisations…

Les organisations évoluent, innovent dans un environnement de plus en plus technologique et également de plus en plus complexe.
Les succès spectaculaires des développements agiles modifient la relation des entreprises avec leurs clients, leurs parties prenantes. De nouveaux modes de management sont inventés par des start-ups innovantes….
Les technologies, les nouvelles applications modifient profondément le paysage des processus, dont une partie importante devient informatisable, voire robotisable, particulièrement pour toutes les activités de support.
Les mutations sociologiques induites, souvent anticipées brillamment depuis longtemps dans des études, deviennent cruciales, appelant à une entreprise plus libre… Ces nouveaux modes de management trouvent des dirigeants audacieux pour les implémenter de façon pérenne avec succès.
Certes, certains problèmes apparaissent : les technologies digitales créent des turbulences stratégiques et organisationnelles, où les anciens mondes ont quelquefois du mal à trouver leurs nouvelles modalités.
C’est clair, l’entreprise du XXIe siècle s’inventent sous nos yeux.

Ce numéro de Transversus, tout en abordant au fond les problématiques théoriques, nous montre des implémentations spectaculaires. Dans une grande liberté de ton, chaque article apporte dialectiquement sa contribution aux pratiques avancées des organisations.
Théories nouvelles pour l’entreprise, passages à l’acte significatifs, idées nouvelles, stimulantes et quelquefois polémiques, le monde de la transversalité est en marche…

Direction de la rédaction: Jean-François David  &  Hervé Guyader       83 pages

TRANSVERSUS n°19

Accélération des transformations
La pandémie, toujours en cours, est un puissant révélateur de phénomènes
déjà en marche:
– les entreprises ont été amenées à profondément revoir leurs stratégies, des métiers –
par exemple en logistique – ont émergé ;
– le pouvoir de certaines grandes firmes du numérique s’est énormément accru, avec
des conséquences non neutres ;
– des technologies, déjà souvent présentes, sont devenues brusquement
indispensables, pensons aux outils de travail à distance ;
– le management des hommes a dû s’adapter et souvent trouver de nouvelles
modalités.
Dans ces contextes, les directions ont pris conscience des besoins accrus de moderniser les
modes d’organisation, en déléguant tout en contrôlant, en amplifiant les coopérations.
Les urgences économiques ont mis un point focal renouvelé sur le client.
La dynamique des processus s’est ainsi amplifiée, dans des approches nouvelles, conciliant
efficience et innovation, cohérence managériale et agilité.
Les contributeurs à ce numéro de TRANSVERSUS sont tous au cœur de ces nouvelles
dynamiques. Les entreprises ont désormais de plus en plus besoin de traitement intelligent
des données, de « process mining » pour réagir dynamiquement aux évènements.
L’humain, les préoccupations RSE, demeurent, plus que jamais, au cœur du débat.
Comment se transformer rapidement sans perdre les acquis, comment concilier approches
organisationnelles et technologiques ?
Praticiens, enseignants, technologues vous font ici partager leurs idées et expériences.

Direction de la rédaction : Jean-François David     Hervé Guyader        94  pages

TRANSVERSUS n° 2

Plaidoyer pour la pensée transverse

 

     Hervé Sérieyx

En éditorial de cet opus de Transversus, on trouvera des réflexions profondes et stimulantes de Hervé Sérieys, tepuis toujours promoteur passionné de la transversalité.
Il aborde entre autres notre conditionnement à la pensée en silos, explicite la nécessité de la transversalité pour de multiples raisons, de l’impératif  client au besoin d’interdisciplinarité, des « intelligences fédérées »…
Le rôle clé des mutations technologiques (réseaux sociaux,…)  est bien sur abordé.
Tout relier, ce concept systémique est central.
Il nous faut ainsi passer à une société de confiance, privilégiant le collectif.

86 pages….

 

TRANSVERSUS N° 4

Editorial                                         Au service des hommes et des résultats

Quelles sont les grandes tendances dans le monde plein de turbulences que nous connaissons ?
Comment aider les organisations à gagner sur les terrains multiples de ta compétitivité mondiale, de l’efficacité managériale, de l’innovation, de l’importance donnée aux individus (people matters, results count) ?
C’est La responsabilité majeure de tous tes acteurs du marché et particulièrement des sociétés de services et de conseil.

Les organisations sont en mutation permanente, au rythme des contraintes externes, des évolutions des désirs des clients. Cela donne lieu à des plans de transformation internes soumis à de fréquentes actualisations.
Leurs conséquences sont nombreuses sur tes hommes, tes méthodes et tes outils.
Les technologies, banalisées pour tous à travers Internet, les réseaux sociaux, le web 2.0 offrent des possibilités neuves à saisir par les organisations. Citons :

  • Le travail « dans Les nuages » (cloud computing) qui permet désormais une très grande souplesse opérationnelle, et facilite l’agilité, la possibilité de se reconfigurer en permanence.
  • L’explosion du volume des données (big data) et l’émergence d’outils informatiques puissants afférents pour les transformer en aide à la décision, en intelligence relationnelle avec les marchés et tes clients.
  • La mobilité et ses outils numériques, qui deviennent la base d’une totale mutation de la vie au travail.

Comment réussir l’alliance entre le métier d’une organisation et son futur, et les différents niveaux de son système d’information pour améliorer la performance globale de t’entreprise ? Une alliance réussie réclame la mise en cohérence des processus métiers avec les applications et les infrastructures du domaine.

Ma conviction profonde est que t’avenir est sans aucun doute dans une gestion souple, mobile, intelligente des transversatités de l’entreprise et de son environnement.

De nombreux articles de cet opus de Transversus illustrent ces aspects.
   Nicolas Dufourcq

Direction de la rédaction: Jean-François David  &  Hervé Guyader       95  pages

TRANSVERSUS n°14

Les phénomènes de digitalisation s’accélèrent dans les organisations.
– Des applications de l’intelligence artificielle, stimulées par le big data et les applications cloud s’implémentent vraiment, que ce soit en veille informationnelle ou en chatbot vers les clients.
– Les contenus prennent de plus en plus d’importance, face à l’explosion médiatique.
– La blockchain, au-delà des cryptomonnaies, trouve de multiples applications.
– La robotisation de certaines portions des processus prend son envol, dépoussiérant l’entreprise de tâches stupides, inutiles ou redondantes.
Ces concepts ne sont pas nouveaux, le neuronal existe depuis des années, les logiques analytiques appliquées à de grands ensembles de données aussi, les softwares étaient déjà souvent de vrais robots logiciels, mais  on est maintenant pour toutes ces technologies au seuil d’une vraie phase de maturité et d’implémentations spectaculaires.

Dans cet opus de Tranversus, on trouvera les points de vue très variés d’éminents auteurs. Très petites entreprises, entreprises importantes, grand groupe GAFAM, fournisseurs ou utilisateurs de logiciels et de services,
enseignants/chercheurs dans ces domaines, approfondissent ici leurs convictions et leurs pratiques, au-delà des discours souvent trop convenus.
Les impacts organisationnels et humains de l’implémentation de ces technologies digitales sont nombreux.
Chaque article traite à sa façon de ces enjeux, met l’emphase sur certaines opportunités, sur certains risques induits.
Les auteurs expriment globalement leur optimisme sur le futur de ces disciplines tout en prenant la distance critique nécessaire, en posant certaines interrogations, en préconisant certains chemins.

Bonne lecture des articles de ce numéro « collector » !  🙂

Direction de la rédaction: Jean-François David  &  Hervé Guyader     90 pages

TRANSVERSUS n°15

Nouveaux facteurs de transformation de nos organisations
Comment survivront les organisations dans une ère digitale, de services, de nouvelles attentes des clients et du personnel ?
Les façons de travailler changent. Les projets réclament des équipes pluridisciplinaires, animées par un sens du collectif, où les comportements valent autant que les compétences, et une pleine maîtrise des méthodes agiles.
Les espaces de travail sont repensés, favorisant les transversalités, les prises de parole, les échanges d’expertises et de connaissances. Le sens du client doit se diffuser partout. Le bien-être des acteurs devient une composante cruciale.
Par ailleurs, si on veut devenir leader de son écosystème, le modèle de la plateforme s’impose, avec tout ce que cela implique en transformations internes et externes.
L’alignement stratégique doit rendre cohérent les objectifs des DSI et des Métiers, trop souvent encore divergents.
La RGPD met  en pleine lumière les enjeux du traitement des données personnelles:  géopolitiques entre les GAFAM et les États européens,  réglementaires qui contraignent les entreprises à revoir leurs processus et leur SI, et philosophiques, car il s’agit aussi de défendre nos libertés individuelles.

Dans cet opus, des consultants, des managers opérationnels, des dirigeants expriment le fond de leur pensée et leurs conseils sur ces thèmes, avec toutes leurs convictions marquées.

Direction de la rédaction : Jean-François David    Hervé Guyader     76 pages

TRANSVERSUS N°3

Editorial de Jean-Philippe Vanot     
Je salue cette troi­sième parution de Transversus dont te thème cen­tral est le rôle et la place du client dans l’écosystème de l’entreprise. Le sujet qui est traité dans ce numéro véhicule une réalité vivante et multidimensionnelle qui renvoie à la difficile question de la transformation de l’entreprise pour être véritablement au service de ses clients.

Perpétuelle obligation à se transformer,-dictée par l’internationalisation croissante des activités, la diver­sité des clientèles locales, une concurrence exacer­bée, et l’explosion des réseaux sociaux et de la multicanalité. Autant de phénomènes qui percutent les schémas organisationnels et managériaux des entreprises.

Dès tors, comment les entreprises dont les processus relèvent le plus souvent de logiques internes d’efficience vont-elles conduire les transformations né­cessaires pour intégrer ces nouveaux paramètres ?
La réponse est, comme on peut s’en douter, ni simple ni évidente. « Améliorer l’expérience client » est une formule qui condense bien les enjeux de la relation client et qui devrait, pour ne pas rester au stade de l’incantation, devenir une véritable ambition.

Cette rencontre tant souhaitée entre le client et l’entreprise passe par une re­fonte à la fois organisationnelle et culturelle. Organisationnelle parce qu’elle nécessite de tordre, voire de refondre, des processus qui handicapent la rela­tion client ; culturelle car elle suppose de se « mettre dans ta peau » du client et améliorer son vécu.

Mais ces refontes ne sauraient rester au stade du design organisationnel. Elles appellent aussi des changements managériaux. N’oublions pas que derrière ces parcours clients dont La vertu serait de remettre le client au cœur de l’or­ganisation, il y a aussi les hommes et Les femmes de L’entreprise qui vivent au contact quotidien du client, et qui sont exposés aux méandres de l’organisa­tion. Les « parcours salariés », en somme, comme miroir aux « parcours clients » sans Lesquels, il serait difficile de bâtir une relation qui améliorerait de façon durable l’expérience du client.

Direction de la rédaction: Jean-François David  &  Hervé Guyader     103 pages

France Processus : la fusion du C2P et de ProcessWay !

Le Club des Pilotes de Processus et ProcessWay fusionnent pour devenir France Processus, l'association de référence en matière d’optimisation des chaînes de valeur, du pilotage de la performance et de la transformation digitale !
EN SAVOIR PLUS
close-link
X