Transversalité

Association France Processus

L’association France Processus est le regroupement des activités du Club des Pilotes de Processus et de ProcessWay.

Ambition:

  • Être l’association de référence en matière d’optimisation des chaînes de valeur, du pilotage de la performance et de la transformation digitale.
  • Promouvoir et valoriser les apports des démarches processus.
  • Contribuer à faire évoluer l’état de l’art et assurer une veille méthodologique, technique <et technologique.

Missions :

  • Echanger et se rencontrer.
  • Sensibiliser, professionnaliser et se former.
  • Coopérer avec notre écosystème.

Auteurs: Pierre Girault     Michel   Raquin         5 pages     Parution: Transversus n°19

Clés d’une organisation performante : le cas ANEO

La société ANEO met en place depuis des années un management très innovant et différencié, favorisant de façon équilibrée les résultats de l’entreprise, l’implication de tous les salariés, la satisfaction de toutes les parties prenantes. Il y a à cela de multiples clés, allant de la notion de design à la participation de tous aux décisions, de l’écoute systématique des signaux faibles à l’utilisation pleine du digital…
La philosophie personnelle du dirigeant fondateur est au centre de cette réussite. On présente ici présente une perspective sur les défis de la transformation digitale, environnementale et sociétale dans les organisations.

L’auteur souligne que ces transitions nécessitent un changement de paradigme et un passage des modèles hiérarchiques aux modèles systémiques. Il met également en évidence l’importance de la coopération et de la prise en compte de tous les aspects lors de la mise en œuvre des transformations.
L’auteur souligne que la promesse faite aux clients et aux parties prenantes doit être au cœur de l’entreprise et que l’organisation doit s’adapter en conséquence. De plus, il souligne l’importance de l’agilité et de la capacité à innover pour répondre aux besoins changeants du marché. Enfin, l’auteur aborde également les enjeux liés à la gestion des ressources humaines, à la coordination des acteurs internes et externes, ainsi qu’à l’importance de la coopération et de la coordination entre les différentes entités de l’entreprise.

Auteur: Pierre Sinodinos          18 pages       parution: Transversus n°21

Comment transformer l’entreprise ? En responsabilisant les salariés

Malgré une bonne santé économique, une entreprise connaît de graves dysfonctionnements internes.
Un audit permet de déceler des tensions chez les salariés, un manque de communication de la direction générale, et des incompréhensions entre le siège et les filiales.
Le projet de départ, établir une charte des valeurs, est alors suspendu afin de remédier à ces problèmes.
Grâce à l’écoute active et une communication rétablie, un socle de valeurs, reconnu par tous est accepté.
L’entreprise reprend un nouveau cap organisationnel. Plus transverse, plus participative, elle donne une nouvelle place aux
salariés, qui grâce à un transfert de compétences, prennent la direction de projets.
Les valeurs, l’écoute et la communication sont à l’origine ici d’un changement du management et permettent de lancer une dynamique.

Auteur:  Agnès Volle     10 pages   Parution: Transversus n°7

Connaître ses processus pour agir efficacement et répondre à ses objectifs de performance

Comment installer une démarche processus dans une entreprise ? Cette question, souvent posée lors des
formations, a trait à la méthodologie à appliquer. Mais il n’existe pas de “méthode universelle”, chaque
organisation suit son modèle et doit construire son chemin. Toutefois, toutes peuvent s’appuyer sur un
certain nombre d’ingrédients pour le construire. Ce sont ceux-ci que cet article présente à travers le slogan
Connaître ses processus pour agir. En effet, pour analyser puis améliorer ou transformer ses processus, il est, au préalable, impératif de les connaître grâce notamment à leur modélisation. Mais à l’inverse, si
l’organisation n’a pas envie d’agir, il est inutile de lister et modéliser ses processus. Ce serait du travail pour rien, de la non-valeur. En fin d’article, un certain nombre de verbatims issus d’entretiens avec des dirigeants, interrogés sur leurs pratiques en matière de processus éclairent leurs démarches et peuvent nourrir la réflexion des lecteurs.

Auteurs: Gérard Maillet     Michel  Raquin       10 pages     Parution: Transversus n°19

De l’hôpital mécaniste à l’hôpital organique

Les contraintes financières et humaines, quel que soit le contexte économique et social, nous obligent à réformer profondément les structures hospitalières pour améliorer leur performance.
Cette nécessité est encore plus marquée pour les établissements de santé universitaires, qui remplissent une mission de soins, de recherche, et d’enseignement.
Historiquement, la priorité a souvent été donnée aux spécialités médicales et l’organisation de l’hôpital était calquée sur les départements.
Mais le modèle d’organisation en départements n’était pas toujours optimal et risquait de mettre au deuxième plan le service aux patients, aux familles et à la société.
Une nouvelle forme d’organisation, le modèle de programmes clientèles, a été introduite en Amérique du Nord pour mieux répondre à ces différents besoins. Ce type d’organisation « programmatique » est centré sur les patients et permet de mieux adapter les ressources en fonction des besoins cliniques.
Dans ce modèle, toutefois, il faut également faire avancer la recherche, améliorer l’enseignement, et favoriser les synergies
avec les réseaux de santé.
Le CHU Sainte-Justine a été un des pionniers dans l’implantation du modèle d’organisation programmatique au Québec. Il a traversé tous ces cycles de transformation durant les quinze dernières années.
Certaines limites de ce modèle ont cependant été mises en évidence durant ces dernières années. Aujourd’hui, le CHU est en marche vers un nouveau type d’organisation, plus flexible, s’inscrivant dans une vision d’entreprise organique.

Auteur: Fabrice Brunet      14 pages    Parution: Transversus n°5

Développement agile à l’échelle, du processus à l’artisanat logiciel

La transformation digitale incite les entreprises à être orientées client et atteindre une excellence logicielle.
Pour cela, le Lean Startup est tout indiqué. Cette méthode leur permet d’élaborer des solutions digitales proches des demandes de leurs clients. Le Lean Startup doit être considéré comme une suite d’itérations afin d’élaborer un produit et non comme un corpus de pratiques.
La pratique de l’innovation, grâce au Design Thinking et au Growth Hacking, est ici primordiale.
La Lean Software Factory, ou usine logicielle, rassemble des méthodes du développement informatique (CIDC, DevOps) afin d’atteindre un développement logiciel performant.
Elle s’appuie également sur un artisanat logiciel, caractérisé par une haute qualité de code qui baisse les coûts de production et facilite son partage et sa réutilisation.

Auteur: Yves Caseau                14 pages        Publication:  Transversus n°21

Différenciation et Management : le cas SCLE

Le référentiel EFQM s’avère pertinent pour la croissance des entreprises.
La société SCLE s’est appuyée sur cette approche afin de se différencier, d’améliorer son efficacité, d’introduire les processus dans sa chaîne de production.

Se démarquer de ses concurrents et fidéliser ses clients passe également par un management qui fait la part belle à la confiance des collaborateurs constitués en petits équipes et bénéficiant d’une large autonomie.
Mais pour se démarquer d’autres stratégies ont été mises en place : le partage des résultats avec les parties prenantes, l’héritage humaniste du fondateur, l’effort porté à la création de services innovants.
Cependant, le recrutement des jeunes employés est un problème qui demeure.

Auteur: Jean-François Revel              14 pages           Publication: Transversus n°21

Données et processus Une interaction avec ABBYY

ABBYY Timeline est une plateforme de Process Intelligence dotée d’une technologie avancée de Task Mining et de Process Mining. Les entreprises peuvent ainsi utiliser les meilleures innovations en matière d’intelligence artificielle pour éventuellement créer des jumeaux numériques interactifs de leurs processus, les analyser en temps réel pour identifier les goulots d’étranglement et prévoir les futurs résultats.
Le système s’interface avec les systèmes d’information de l’entreprise et les postes de travail et peut recomposer, à partir de ces données, le fonctionnement réel des processus.
Cela ouvre un certain nombre de problématiques passionnantes.
Cette interview que TRANVERSUS a réalisée avec un architecte système vise à éclairer certains angles.

Auteur: Olivier Vasseur         11 pages          parution:  Transversus n°19

Faire coexister l’ancien et le nouveau dans les organisations : comprendre pour transformer

Les démarches d’organisation et d’informatisation considèrent le plus souvent que l’entreprise forme un tout homogène, ce qui reste l’exception.
Une entreprise est plus fréquemment composée de domaines d’activité confrontés à des objectifs et des contraintes qui leur sont propres. Ils se trouvent alors positionnés dans des stades différents de gestion et d’organisation. Ces
stades caractérisent à la fois les leviers dont ils disposent et le niveau de ressources qui peuvent leur être affectées, notamment informatiques.
Nombre de difficultés et d’échecs trouvent précisément leur origine dans les gaps créés par ces différences de positionnement

Auteur: Henri Chelli   14 pages   Parution: Transversus n°4

Faire évoluer la démarche processus vers une démarche environnementale

Faire évoluer la démarche processus vers une démarche environnementale

La transition écologique pousse les entreprises à adopter de nouvelles méthodes et de nouvelles démarches en vue de réduire leur impact carbone.
Les dimensions habituelles de l’excellence opérationnelle peuvent évoluer facilement vers des dimensions environnementales.
La cartographie des processus, le Bilan Carbone©, les normes environnementales sont des outils utiles à cette transformation.
La méthode ABC, utilisée en comptabilité analytique, peut évoluer vers un ABC carbone. Ces changements amènent les entreprises à revoir la priorisation de leurs processus en prenant comme critère leurs impacts environnementaux.
L’approche processus et l’implication des parties prenantes sont deux solutions pour mettre en place une démarche environnementale.

Auteur: Jean-François Pirus         7 pages       Parution: Transversus n°20

Le Lean Management : un levier efficace de performance du secteur public local

Les collectivités se doivent d’améliorer leur performance pour répondre aux évolutions des besoins des usagers et aux attentes en termes de développement des territoires dans un contexte de ressources contraintes.
Notre expérience accumulée depuis 15 ans, tant dans le secteur privé que dans le secteur public (Etat, collectivités et établissements publics) nous a permis de constater les apports du Lean dans l’amélioration de l’efficacité opérationnelle
des organisations.
En bousculant les idées reçues et en s’appuyant sur la notion de création de valeur pour le bénéficiaire, la démarche ouvre la voie de la mise en place de l’amélioration continue au sein de l’administration avec des bénéfices aussi bien pour les usagers que pour les agents eux-mêmes.
Pour assurer la réussite d’une telle démarche en environnement public, le portage managérial reste primordial, tout comme la mise en place d’une infrastructure de management solide.

Auteurs: Cédric Schoenecker  Delphine Lefevre    10 pages   Parution: Transversus n°7

Nouvelles problématiques de l’organisation

Nouvelles problématiques de l’organisation

La fonction Organisation est peu connue des entreprises.
Elle est remplie par d’autres fonctions, des managers intermédiaires ou des consultants extérieurs.
Pourtant un organisateur par sa connaissance intime de l’entreprise, par sa vision systémique, par ses méthodes apporte une réelle valeur ajoutée.
Il sait s’adapter aux différentes stratégies, joue un rôle majeur dans les phases de changement et de transformation digitale.

Auteur: Daniel Stévenin                   8 pages             Parution: Transversus n° 20

Prévenir les risques de fraudes et d’évasion de revenus : le cas de la fraude dans les télécommunications

Cette présentation s’inspire des leçons tirées d’une longue pratique locale de la lutte antifraude et du Revenue Assurance au sein d’une entité regroupant des activités commerciales internes et externes, des activités techniques et entretenant de
fortes dépendances avec d’autres entités nationales et internationales d’un groupe de télécommunication.
Il s’agit, d’une part, de dresser le bilan d’une expérience, et d’autre part, de montrer comment le système de lutte et de prévention de la fraude que nous avons mis en place s’agence avec notre environnement organisationnel et opérationnel.
Avec le temps, et sous le poids des événements, le système de lutte antifraude que nous nous proposons de décrire, se mue progressivement en un dispositif pérenne et intégré visant à sécuriser les équilibres financiers et l’image de marque de l’entreprise.
Afin d’illustrer notre propos, nous évoquerons d’abord le contexte historique qui a permis l’émergence de nouvelles pratiques frauduleuses et aborderons ensuite les dimensions juridiques et économique de la fraude.
Ensuite, nous verrons comment les récentes évolutions légales et réglementaires façonnent l’environnement de contrôle de la fraude.
Nous décrirons enfin les composantes humaines, techniques et organisationnelles de notre système antifraude en exposant préalablement les fondements du cadre conceptuel qui inspire cette construction.

Auteur: Mimoun Attias   15 pages  Parution: Transversus n°6

Qualité et Transformation, une stratégie industrielle

Contrairement à une image répandue, le service qualité peut être à l’initiative d’un programme profond de transformation et le conduire.

En effet, sa vision transverse de l’entreprise lui en donne une connaissance fine. L’expérience conduite chez Michelin, sur tous ses sites français en est l’illustration. Ce programme, qui implique de nombreux changements organisationnels, technologiques et humains, a mis comme priorité les demandes des employés et des clients.

Pour ce faire, le service qualité a su changer d’échelle, tirer parti des innovations externes comme internes, soigner sa communication afin de convaincre tous les employés.

La direction de la qualité a convaincu la direction générale de la pertinence de sa vision et l’a diffusée aux responsables qualité de tous les pays. Les méthodes et les outils, déployés au niveau mondial, s’adaptent aux particularités culturelles et aux pratiques des employés locaux.

L’internationalisation permet une stimulation des innovations internes. Mais elle oblige à renforcer la vigilance sur les sous-traitants et la cybersécurité. Cela ne peut se faire sans une relation étroite entre qualité et informatique.

Auteur: Philippe Belot                   9 pages             Publication: Transversus n°21

Qualité, transversalité en service public

La direction de la rédaction de TRANSVERSUS interviewe ici Brigitte Minette Tiberghien, responsable Qualité de service et innovation au MINEFI1.
Elle nous fait partager ses vues sur les dynamiques de la qualité et du “transverse” dans plusieurs secteurs, dont ceux de la santé et de l’économie.
Au passage, elle évoque les similitudes et les différences entre secteur public et privé, les dynamiques en cours dans l’administration, du parcours de l’usager au management collaboratif dans les réseaux sociaux professionnels.
Ce dernier sujet sera spécifiquement développé par Arnaud Derathé, membre de son équipe.
Dans ce mouvement en marche, Brigitte Minette Tiberghien dessine fortement les enjeux, les objectifs, les chemins déjà parcourus et les projets en cours.

Auteurs: Brigitte Minette Tiberghien  Arnaud Derathé  16 pages  Parution: Transversus n°7

Quelle démarche pour réussir la mise en place d’un pilotage par les processus ?

De nos jours, piloter par les processus est un moyen pertinent pour que l’entreprise atteigne ses objectifs de performance. Cette manière de manager l’entreprise peut s’envisager de plusieurs façons. Plusieurs démarches sont possibles.
Celle qui est présentée dans cet article se résume en cinq points qui seront amplement commentés.
Cette démarche, très concrète et opérationnelle, a été utilisée avec succès au sein de plusieurs entreprises.
Elle offre, pour celui qui veut s’en inspirer, les différents ingrédients à mixer en fonction du contexte et de l’environnement de son organisation.

Auteur: Michel Raquin     9 pages    Parution: Transversus n°5

X