TRANSVERSUS n° 21 Manifeste de France Processus, articles, interviews…

Le Manifeste de France Processus

Nos entreprises vivent une nouvelle donne économique et sociale : rareté des ressources, nouveaux risques, évolution des attentes des citoyens et des collaborateurs.

Afin d’y répondre, France Processus développe une nouvelle approche de management par les processus, adaptée à notre environnement incertain et complexe.

L’approche processus renouvelée prend en compte des notions et des méthodes comme : la transversalité, la complexité, l’agilité, la recherche de l’innovation, le Lean Management et la qualité, l’orientation client, la transformation digitale…

Elle répond aussi à des enjeux récents : recherche de l’autonomie des équipes ; mesure des impacts des activités sur l’écosystème et la société ; rôle étendu aux usages des produits et services ; formalisation de la coopération entre les équipes et leur écosystème…

Cette approche rigoureuse permet aux organisations de :
•           Concilier agilité et performance ;
•           Projeter une vision des nouvelles pratiques en reliant tous les enjeux ;
•           Tirer pleinement profit des technologies ;
•           Donner un cadre qui englobe l’entreprise, son écosystème et ses parties prenantes ;
•           Relier les hommes, par l’intelligence collective, la coopération et la collaboration.

Au-delà du Manifeste, cet opus de TRANVERSUS, à travers ses articles et ses interviews, propose des visions novatrices et prospectives des approches processus, sous ses angles organisationnels certes, mais également technologiques et humains.

Dans ce numéro, vous retrouverez notre Manifesto plus en détail afin d’adapter votre entreprise aux défis de demain.

Les membres actifs de France Processus dispose d’un accès gratuit à tous les n° de TRANSVERSUS depuis la base documentaire.

Si vous n’êtes pas encore adhérents à l’association France Processus vous pouvez Commander ce n°21 de Transversus en pdf  (15€)

Vous pouvez également commander chacun des articles individuellement sur la boutique où tous les n° de TRANSVERSUS sont présents.
50% des articles (les plus anciens, mais toujours très d’actualité) sont gratuits !

Articles: (on trouvera ici le paragraphe introductif de chaque article)

Qualité et Transformation, une stratégie industrielle
Philippe BELOT, directeur délégué Qualité, Groupe Michelin

Contrairement à une image répandue, le service qualité peut être à l’initiative d’un programme profond de transformation et le conduire.
En effet, sa vision transverse de l’entreprise lui en donne une connaissance fine. L’expérience conduite chez Michelin, sur tous ses sites français en est l’illustration. Ce programme, qui implique de nombreux changements organisationnels, technologiques et humains, a mis comme priorité les demandes des employés et des clients.
Pour ce faire, le service qualité a su changer d’échelle, tirer parti des innovations externes comme internes, soigner sa communication afin de convaincre tous les employés.
La direction de la qualité a convaincu la direction générale de la pertinence de sa vision et l’a diffusée aux responsables qualité de tous les pays. Les méthodes et les outils, déployés au niveau mondial, s’adaptent aux particularités culturelles et aux pratiques des employés locaux.

L’internationalisation permet une stimulation des innovations internes. Mais elle oblige à renforcer la vigilance sur les sous-traitants et la cybersécurité. Cela ne peut se faire sans une relation étroite entre qualité et informatique.

Quand les IA génératives s’invitent dans le concert des Nations
Jean-François SOUPIZET, expert en politiques publiques du numérique

Les intelligences artificielles (IA) génératives, telles que ChatGPT, DALL-E, BARD, etc., modifient les relations entre acteurs de la scène géopolitique internationale.
Certains acteurs qui maîtrisent ces technologies apparaissent, comme les grandes entreprises. D’autres renforcent leur pouvoir, comme les Etats. Ce changement survient dans un monde multipolaire marqué par la compétition entre les Etats-Unis et la Chine sur ces technologies, et le refus de nombreux pays de s’aligner à l’un ou l’autre camp.
Néanmoins, selon la culture, leurs usages et le traitement de l’information diffèrent.

Ces IA modifient également des secteurs professionnels, comme la prospective, la veille, la recherche, la publicité.
Leur capacité à traiter des masses de données au niveau mondial et le pouvoir qu’elles procurent invitent à les réguler.
Une structure de gouvernance des données, qui rassemblerait tous ces acteurs, pourrait être créée au sein des Nations Unis.


Développement agile à l’échelle,  du processus à l’artisanat logiciel

Yves CASEAU, Membre de l’Académie des technologies, CDIO, Groupe Michelin

La transformation digitale incite les entreprises à être orientées client et atteindre une excellence logicielle.
Pour cela, le Lean Startup est tout indiqué. Cette méthode leur permet d’élaborer des solutions digitales proches des demandes de leurs clients. Le Lean Startup doit être considéré comme une suite d’itérations afin d’élaborer un produit et non comme un corpus de pratiques.
La pratique de l’innovation, grâce au Design Thinking et au Growth Hacking, est ici primordiale.
La Lean Software Factory, ou usine logicielle, rassemble des méthodes du développement informatique (CIDC, DevOps) afin d’atteindre un développement logiciel performant.
Elle s’appuie également sur un artisanat logiciel, caractérisé par une haute qualité de code qui baisse les coûts de production et facilite son partage et sa réutilisation.

Manifesto de l’approche processus renouvelée
France Processus

  • Renouveler l’approche processus
  • Le cadre de l’action
  • Le guide de fonctionnement
  • Les pratiques
  • La garantie de l’alignement

Différenciation et Management: le cas SCLE
Jean-François REVEL, directeur délégué, EQUANS

Le référentiel EFQM s’avère pertinent pour la croissance des entreprises.
La société SCLE s’est appuyée sur cette approche afin de se différencier, d’améliorer son efficacité, d’introduire les processus dans sa chaîne de production.

Se démarquer de ses concurrents et fidéliser ses clients passe également par un management qui fait la part belle à la confiance des collaborateurs constitués en petits équipes et bénéficiant d’une large autonomie.
Mais pour se démarquer d’autres stratégies ont été mises en place : le partage des résultats avec les parties prenantes, l’héritage humaniste du fondateur, l’effort porté à la création de services innovants.
Cependant, le recrutement des jeunes employés est un problème qui demeure.

Transitions digitale, environnementale et sociétale 
Les enjeux des nouvelles complexités
Jean-Claude LAMOUREUX, Co-fondateur de NEOFIRM

Les entreprises doivent aujourd’hui relever les défis de la transformation digitale, environnementale et sociétale. Cette interview vise à éclairer certains aspects de ces transformations nécessaires.

Ces transitions nécessitent un changement de paradigme et un passage des modèles hiérarchiques aux modèles systémiques. La coopération entre les équipes, la coordination des acteurs internes et externes, entre les différentes entités de l’entreprise sont clés pour la mise en œuvre réussie de ces transformations.

Le modèle de développement fondé sur la promesse faite aux clients, aux collaborateurs et aux autres parties prenantes prend le pas sur la stratégie de développement classique. La promesse doit être au cœur de l’entreprise et son organisation ; elle doit s’y adapter en conséquence. Son management repose sur l’autonomie des équipes, gage d’agilité.
Enfin, pour répondre aux besoins changeants du marché et à l’incertitude de l’environnement, l’innovation et la résilience restent primordiales.

Clés d’une organisation performante:  le cas ANEO
Pierre SINODINOS, PDG  ANEO

La société ANEO met en place depuis des années un management très innovant et différencié, favorisant de façon équilibrée les résultats de l’entreprise, l’implication de tous les salariés, la satisfaction de toutes les parties prenantes. Il y a à cela de multiples clés, allant de la notion de design à la participation de tous aux décisions, de l’écoute systématique des signaux faibles à l’utilisation pleine du digital…
La philosophie personnelle du dirigeant fondateur est au centre de cette réussite. On présente ici présente une perspective sur les défis de la transformation digitale, environnementale et sociétale dans les organisations.

L’auteur souligne que ces transitions nécessitent un changement de paradigme et un passage des modèles hiérarchiques aux modèles systémiques. Il met également en évidence l’importance de la coopération et de la prise en compte de tous les aspects lors de la mise en œuvre des transformations.
L’auteur souligne que la promesse faite aux clients et aux parties prenantes doit être au cœur de l’entreprise et que l’organisation doit s’adapter en conséquence. De plus, il souligne l’importance de l’agilité et de la capacité à innover pour répondre aux besoins changeants du marché. Enfin, l’auteur aborde également les enjeux liés à la gestion des ressources humaines, à la coordination des acteurs internes et externes, ainsi qu’à l’importance de la coopération et de la coordination entre les différentes entités de l’entreprise.

Bonne lecture….

X