Aspects humains

A la recherche d’une nouvelle norme « socioéconomique »

La stratégie opérationnelle est déployée à la lumière d’une approche mécaniste d’alignement entre le « comment » et le « avec ». Elle conçoit la relation entre l’individu et l’entreprise comme une transaction utilitariste, et assimile le pilotage des équipes à une allocation et une gestion de ressources qu’elles soient présentes ou pas.
Aujourd’hui, la recherche de compétitivité imprègne tous les étages de l’entreprise.  La demande des dirigeants à l’égard des équipes évolue vers une attente d’engagement individuel au service de l’entreprise et de ses objectifs légitimes de performance.
Il s’agit d’une émergence de survaleur sociale de performance, qui répond aux attentes fondamentales des équipiers : le sens du travail et la confiance mutuelle entre l’individu et l’entreprise, constituent les contreparties nécessaires à une mobilisation forte et durable.
« Mais améliorer sa performance, c’est d’abord ne pas la dégrader » et le désengagement lié à une non-qualité du travail réduit déjà la performance de nos entreprises.
Les collaborateurs sont alors en droit de réclamer un « engagement de transparence » aux dirigeants qui peut s’exprimer en ces termes :
Votre dogme de performance étant l’EBIT (le résultat opérationnel), nous vous accorderons notre confiance sur votre demande nouvelle d’engagement, à la condition que celui-ci soit mesuré au même niveau stratégique que l’EBIT et qu’il soit réciproque sur la qualité du travail prescrit.
On aura alors un IBET : Je parie sur le capital humain, qui viendra éclairer l’EBIT dans une lecture intégrée de performance « socioéconomique ».

Auteur: Victor Waknine   9 pages    Parution: Transversus n°5

A propos des Toxic Handlers et de la résilience organisationnelle…

Suite à la publication d’un livre sur les « toxic handlers », il est utile de mettre en perspective leur importance, leur typologie, leur positionnement.
Pour accroître la résilience organisationnelle des organisations, favoriser un mieux-être, anticiper les changements et les crises, de nouveaux modes de fonctionnement sont nécessaires. Beaucoup d’organisations les ont déjà adoptés.
Il y a une vraie synergie entre les « toxic handlers », la résilience, et une  gouvernance qui intègre les notions de transversalité, de transparence et de confiance.

Auteur: Gilles Teneau     12 pages    Parution: Transversus n°16

Comment transformer l’entreprise ? En responsabilisant les salariés

Malgré une bonne santé économique, une entreprise connaît de graves dysfonctionnements internes.
Un audit permet de déceler des tensions chez les salariés, un manque de communication de la direction générale, et des incompréhensions entre le siège et les filiales.
Le projet de départ, établir une charte des valeurs, est alors suspendu afin de remédier à ces problèmes.
Grâce à l’écoute active et une communication rétablie, un socle de valeurs, reconnu par tous est accepté.
L’entreprise reprend un nouveau cap organisationnel. Plus transverse, plus participative, elle donne une nouvelle place aux
salariés, qui grâce à un transfert de compétences, prennent la direction de projets.
Les valeurs, l’écoute et la communication sont à l’origine ici d’un changement du management et permettent de lancer une dynamique.

Auteur:  Agnès Volle     10 pages   Parution: Transversus n°7

De l’hôpital mécaniste à l’hôpital organique

Les contraintes financières et humaines, quel que soit le contexte économique et social, nous obligent à réformer profondément les structures hospitalières pour améliorer leur performance.
Cette nécessité est encore plus marquée pour les établissements de santé universitaires, qui remplissent une mission de soins, de recherche, et d’enseignement.
Historiquement, la priorité a souvent été donnée aux spécialités médicales et l’organisation de l’hôpital était calquée sur les départements.
Mais le modèle d’organisation en départements n’était pas toujours optimal et risquait de mettre au deuxième plan le service aux patients, aux familles et à la société.
Une nouvelle forme d’organisation, le modèle de programmes clientèles, a été introduite en Amérique du Nord pour mieux répondre à ces différents besoins. Ce type d’organisation « programmatique » est centré sur les patients et permet de mieux adapter les ressources en fonction des besoins cliniques.
Dans ce modèle, toutefois, il faut également faire avancer la recherche, améliorer l’enseignement, et favoriser les synergies
avec les réseaux de santé.
Le CHU Sainte-Justine a été un des pionniers dans l’implantation du modèle d’organisation programmatique au Québec. Il a traversé tous ces cycles de transformation durant les quinze dernières années.
Certaines limites de ce modèle ont cependant été mises en évidence durant ces dernières années. Aujourd’hui, le CHU est en marche vers un nouveau type d’organisation, plus flexible, s’inscrivant dans une vision d’entreprise organique.

Auteur: Fabrice Brunet      14 pages    Parution: Transversus n°5

Donnez du sens à votre management en utilisant le potentiel des non-dits

Suite à la récente parution de l’ouvrage « Donnez du sens à votre management en utilisant le potentiel
des non-dits« , la rédaction de Transversus a rencontré l’auteur, Sandrine Zerbib-Lucas

Auteur: Sandrine Zerbib-Lucas      3 pages   Parution: Transversus n°2

Evaneos : de la start-up à la croissance, un nouveau mode d’organisation

Ayant assisté à quelques interventions d’Yvan Wibaux (Club URBA, interview RFI,…), Transversus a trouvé très utile de synthétiser dans cet article un certain nombre de points clés de ces interventions.
En effet, trouver le « bon » mode d’organisation quand on veut définitivement garder l’esprit start-up n’est pas toujours simple.

Evaneos est totalement exemplaire sur ce thème.

Tant au niveau du mode de management que sur les concepts d’organisation, sur un marché novateur et souvent complexe (celui du voyage), l’entreprise semble avoir su trouver ses propres modalités, créatives et agiles.
Les citations en italique sont d’Yvan Wibaux, lors de ses conférences et interviews.

Auteur: Yvan Wibaux      9 pages     Parution: Tranversus n°13

Hommes et processus : réinventer la coopération dans l’entreprise ?

La coopération dans l’entreprise semble mise en question aujourd’hui.
Y-a-t-il des raisons à cette mise en question et peut-on envisager que le pilotage par les processus soit un levier d’action ?
Il y a de nombreuses pistes autour de ce sujet toujours renouvelé de la coopération.
– Le rôle clé du management, qui doit souvent évoluer pour donner sa chance au coopératif.
– Le besoin permanent de plus de transversalité dans les organisations, avec les déstabilisations que cela peut temporairement créer.
– Les nécessaires équilibres à trouver, tant dans l’organisation que pour l’informatisation, entre la part procédurale nécessaire et la part adaptative, agile, négociatrice, condition clé de coopérations possibles.

Auteur: Bernard Bougel      13 pages      Parution: Transversus n°2

L’entreprise agile : une pratique managériale innovante à la rencontre de l’approche processus

Les observateurs avertis alertent depuis de nombreuses années. Les logiques traditionnelles de management ne sont plus adaptées aux contextes actuels.
Universitaires, praticiens et managers cherchent de nouveaux outils. Les modes managériales se succèdent. De nombreuses tentatives de rationalisation des structures et des pratiques sont expérimentées.
Mais force est de constater, qu’à ce jour, aucune n’apporte réellement satisfaction. Toutes semblent buter sur la difficile articulation entre l’efficacité productive et l’engagement des hommes.
Les organisations vivent actuellement un entre-deux très inconfortable. Elles hésitent entre des paradigmes anciens, connus mais désormais inadaptés… et des paradigmes émergeants, aux contours encore flous et perçus comme difficiles à mettre en œuvre.
Le modèle de pilotage par les processus, pour peu qu’il soit enrichi de pratiques managériales agiles, centrées sur la valeur de l’homme, pourrait être une voie de transition pragmatique pour des entreprises en quête de leviers de performance nouveaux.

Auteur: Fabrice Schwalm   22 pages   Parution: Transversus n°8

Le Sociologue et les Pilotes de processus : un dialogue fructueux entre François Dupuy et le C2P

Les relations entre François Dupuy et le C2P se sont établies depuis de nombreuses années. En particulier, la publication de ses récents ouvrages a suscité dans notre Club beaucoup de débats. Il y a eu entre autres des fiches de lectures dans cette revue, une importante réunion plénière au cours de laquelle les participants ont débattu sur les éléments des deux premiers opus de Lost in management.

La sortie du nouvel ouvrage de François Dupuy On ne change pas les entreprises par décret1, a donné l’occasion de l’inviter à une plénière du Club et d’engager un dialogue approfondi avec lui.
François Dupuy parle beaucoup les « process ».
Pour le Club des Pilotes des Processus, il était très intéressant de confronter nos différentes conceptions des processus, de l’organisation, du pouvoir dans les entreprises, de la mise en œuvre des processus et des reportings, du fait que selon lui plus les décisions se multiplient moins le contrôle est grand, sur les notions de confiance et de simplicité que l’on retrouve dans le dernier ouvrage.

Auteur: François Dupuy           14 pages        Parution: Transversus n°18

Le travail et l’organisation

A l’heure où la thématique de la souffrance au travail est désormais incontournable, cet article vise à appréhender le phénomène en l’abordant non pas à travers le prisme de la psychologie individuelle mais plutôt en s’interrogeant sur le rapport particulier que les hommes et les femmes entretiennent avec leur activité.

Il s’agira alors de considérer que si le travail peut être source de graves désordres, il peut être aussi occasion de développement et d’accomplissement de soi.
En regardant ainsi cette question, l’attention se trouvera portée sur les conditions qui sont susceptibles de créer souffrance ou satisfaction au travail.
Ces dernières sont directement liées aux différents types d’organisation du travail et de management mis en place pour créer de la valeur et contribuer à la performance des entreprises.
Auteur: Annie Madrières         13 pages     Publication:  Transversus n°1

Qualité, transversalité en service public

La direction de la rédaction de TRANSVERSUS interviewe ici Brigitte Minette Tiberghien, responsable Qualité de service et innovation au MINEFI1.
Elle nous fait partager ses vues sur les dynamiques de la qualité et du « transverse » dans plusieurs secteurs, dont ceux de la santé et de l’économie.
Au passage, elle évoque les similitudes et les différences entre secteur public et privé, les dynamiques en cours dans l’administration, du parcours de l’usager au management collaboratif dans les réseaux sociaux professionnels.
Ce dernier sujet sera spécifiquement développé par Arnaud Derathé, membre de son équipe.
Dans ce mouvement en marche, Brigitte Minette Tiberghien dessine fortement les enjeux, les objectifs, les chemins déjà parcourus et les projets en cours.

Auteurs: Brigitte Minette Tiberghien  Arnaud Derathé  16 pages  Parution: Transversus n°7

Réaliser la diversité

La Responsabilité sociale des entreprises (RSE) met en valeur la diversité dans les entreprises. Cependant, la diversité n’y est souvent pas appliquée.
Il s’agit davantage de la variété, de la différence, de la multiplicité.

La diversité accepte les divergences de points de vue. Elle se construit et se manage à tous les niveaux de l’entreprise.
Cependant, elle s’érode sous le poids de la culture d’une entreprise, de l’uniformité des formations et de la mondialisation.

La diversité par ailleurs exige le courage de la vérité et de la liberté.

Auteur: Thibaud Brière             8 pages         Parution: Transversus n° 18

Règles, Métier et Processus, trois explorations appliquées au service public

Une méthode de travail originale fondée sur les échos permet à trois auteurs d’explorer trois termes : règles, métier et processus, et d’en écrire un livre.
Le but de cet article, après une rapide présentation de l’ouvrage, est d’appliquer cette méthode d’exploration au service public.
Que signifient règles, métier et processus dans le service public, quel est leur rôle, sont-ils des freins, des atouts ?
En analysant la vie et l’action politique de Gandhi, Laurent Chiozzotto montre comment la cohérence et les valeurs d’un
homme ont pu entraîner un peuple et changer un pays.
Pour Michel Raquin, l’approche processus peut être une solution pour simplifier les lourdeurs administratives de nos institutions. En analysant les nouvelles réformes voulues par l’Etat, il en mesure les limites et donne des pistes.
Dominique Fauconnier étudie le sens du mot métier dans le service public. Il en ressort : service à autrui, création de liens,
œuvre commune.  Notions présentes dans les entreprises et les administrations. Notions menacées par l’idéologie économique, dans le public comme dans le privé.

Auteurs: Laurent Chiozzotto  Michel Raquin Dominique Fauconnier   20 pages  Parution: Transversus n07

TRANSVERSUS n°17

Quelle confiance pouvons-nous  prêter aux interfaces, les écrans de nos consciences?
Que font-elles de ces informations ? Que cherchent-elles à savoir de nous ? Ne jouent-elles pas un rôle dans nos représentations ? Ne sont-elles pas des biais qui altèrent ces représentations ?
Est-ce que nous nous en rendons compte ? Qui les installent dans nos machines, les imposent dans nos organisations ? Quels  enjeux techniques et philosophiques font-elles naître ?

Ce n° de TRANSVERSUS examine les interfaces dans tous leurs états. Interfaces humaines et artificielles, le rôle des sens, du visuel, de la parole, la confiance et ses biais, nos interfaces organisationnelles, dans nos entreprises d’aujourd’hui et de demain, 4.0 ou libérées.

Direction de la rédaction: Jean-François David  &  Hervé Guyader      107 pages

 

TRANSVERSUS n°1

Les processus sont les fils d’Ariane pour se mouvoir et  trouver son chemin dans les méandres des entreprises dont la complexité croissante morcelle les activités.
Connaître ses processus, c’est mettre en lumière les différents enchaînements, de  la demande du client à sa satisfaction. Le processus est transversal par nature.
Organiser l’entreprise selon cette orientation, exige une implication réelle de la direction générale et du management et commande la nomination de pilotes de processus, en charge de cette responsabilité transverse.
Militer pour ce nouveau mode de management et promouvoir le management par les processus, parce qu’il met l’emphase sur la fonction de pilote, rôle transverse par excellence, redonne du sens et de la transversalité aux organisations, tout en leur permettant d’atteindre plus sûrement leurs objectifs de performance.
Relier aussi tous les acteurs qui, à un titre ou à un autre, s’intéressent à ce mode de management, que ce soit selon l’axe
managérial, organisationnel, instrumental ou humain, a conduit le Club des Pilotes de Processus à créer un carrefour des différents points de vue, idées, recherches, témoignages, bonnes pratiques… sur le thème des processus, à travers la revue TRANSVERSUS.
TRANSVERSUS est une revue professionnelle dont les articles sont écrits par les meilleurs experts du sujet, afin que « piloter par les processus » implique « manager autrement ».
Voyons transverse pour penser et agir droit !

Michel Raquin                        Editorial de Transversus n°1  (93 pages)

TRANSVERSUS n°13

Vers de nouvelles organisations…

Les organisations évoluent, innovent dans un environnement de plus en plus technologique et également de plus en plus complexe.
Les succès spectaculaires des développements agiles modifient la relation des entreprises avec leurs clients, leurs parties prenantes. De nouveaux modes de management sont inventés par des start-ups innovantes….
Les technologies, les nouvelles applications modifient profondément le paysage des processus, dont une partie importante devient informatisable, voire robotisable, particulièrement pour toutes les activités de support.
Les mutations sociologiques induites, souvent anticipées brillamment depuis longtemps dans des études, deviennent cruciales, appelant à une entreprise plus libre… Ces nouveaux modes de management trouvent des dirigeants audacieux pour les implémenter de façon pérenne avec succès.
Certes, certains problèmes apparaissent : les technologies digitales créent des turbulences stratégiques et organisationnelles, où les anciens mondes ont quelquefois du mal à trouver leurs nouvelles modalités.
C’est clair, l’entreprise du XXIe siècle s’inventent sous nos yeux.

Ce numéro de Transversus, tout en abordant au fond les problématiques théoriques, nous montre des implémentations spectaculaires. Dans une grande liberté de ton, chaque article apporte dialectiquement sa contribution aux pratiques avancées des organisations.
Théories nouvelles pour l’entreprise, passages à l’acte significatifs, idées nouvelles, stimulantes et quelquefois polémiques, le monde de la transversalité est en marche…

Direction de la rédaction: Jean-François David  &  Hervé Guyader       83 pages

France Processus : la fusion du C2P et de ProcessWay !

Le Club des Pilotes de Processus et ProcessWay fusionnent pour devenir France Processus, l'association de référence en matière d’optimisation des chaînes de valeur, du pilotage de la performance et de la transformation digitale !
EN SAVOIR PLUS
close-link
X